Découvrez le métier d’herboriste

métier herboriste

L’herboriste est une personne spécialisée dans le monde des plantes culinaires et médicinales cosmétiques, les champignons thérapeutiques et les arbres, cette dernière se charge de leur cultivassions, de leur transformation ou bien de les vendre. Les compétences et les connaissances d’herboriste viennent d’une tradition, de son environnement, de son expérimentation ou bien d’un lien fort avec la nature et le monde végétal. Il est donc évident que cette personne connaît généralement et intérieurement les plantes et les arbres et se positionne comme une facilitatrice entre la personne et la plante. Quelles sont les démarches à faire pour devenir herboriste?

Devenir herboriste

Devenir herboriste est un long chemin à faire ou bien un chemin de toute une vie. Cela demande en premier lieu de la passion et une connaissance profonde de tous les modes d’action de chaque plante ainsi que le corps humain. En France, un diplôme du métier d’herboriste reconnu par l’Etat n’existe pas encore de nos jours, ce métier n’est même plus reconnu depuis 1941. Toutefois, des affiliations se mettent en action actuellement pour que ce métier d’herboriste soit de nouveau reconnu officiellement.

Même si les métiers d’herboriste n’ont plus de statut juridique, cela n’empêche pas pour la pratique. Il existe des formations pour en devenir et des études spécialisées dans ce domaine, par la suite, il est réalisable de lancer sa propre activité en procédant à une inscription en tant qu’herboriste auto entrepreneur. Pour ce faire, il est nécessaire d’avoir en possession un espace pour garder les plantes et les éléments nécessaires à l’élaboration des produits. Il est aussi utile d’étudier les conditions de vente de chaque produit et les prix des consultations. Également d’étudier comment se commercialiser sur les marchés ou des boutiques de nature et bien-être.

Formations en Herboristerie

Comme évoqué en haut, le métier d’herboriste n’est plus reconnu en France, mais plusieurs formations existent, à distance ou bien en présentiel afin d’avoir le conseil pour ce métier. Parmi les plus anciennes et réputées, en 2014, 6 écoles ont choisi de se mobiliser parmi la fédération française des écoles d’herboristerie pour être visibles. Cette fédération offre des formations variées pour devenir herboriste professionnel

  • FFEH pour les formations en herboristerie : La formation pour devenir herboriste se passe sur deux ans et a 2 stages : en Botanique et en Herboristerie par cette fédération. La formation se déroule en présentiel et par correspondance.
  • Ecole Européenne d’Herboristerie ou EEH pour la formation en herboristerie traditionnelle : 2 ans de déroulement. Des spécialistes de la filière des Plantes à Parfums, Aromatique et Médicinale ou PPAM accordent les cours. La formation se passe à distance.
  • Association pour le Renouveau de l’Herboristerie ou ARH pour la formation professionnelle en Herboristerie : La formation se déroule en 2 ans en 2 stages :
  • Autour des plantes médicinales sauvages
  • Axé sur les plantes médicinales de culture
  • Syndicat Inter-Massifs pour la Production et l’Economie des Simples (Syndicat Simples) pour le Stage d’Herboristerie : des stages courts en herboristerie afin de connaître le monde des plantes aromatiques, alimentaires et médicinales sont offerts par ce syndicat.

Concernant le tarif de la formation en herboristerie, cela dépend du type de formation et de l’organisme de votre choix. Ce coût varie entre 600 – 3 000 Euros.

Comment trouver des premiers clients ?

De nombreuses possibilités peuvent se faire pour obtenir ses premiers clients dans l’herboristerie :

  • Vendre les produits : l’herboriste peut se focaliser à la commercialisation de quelque préparation et fabrication (Type tisanes), comme des huiles, et vendre ses produits dans les magasins de bio ou de bien-être, également sur les marchés. Comme cela, il se fera connaître auprès d’un public local.
  • Ouvrir son propre atelier : cela permet aux personnes qui s’intéressent à des remèdes naturels de venir pour le soin de ses maux. Ces personnes peuvent également parler de votre boutique et votre travail à ses proches permettant d’augmenter rapidement vos clients.
  • Présenter les activités et les pouvoirs de chaque plante : pour pousser les gens à s’intéresser à vos produits, il est vraiment essentiel de bien les expliquer. À savoir que ses produits de santé à la médecine traditionnelle doivent vraiment avoir des indications et être exposés pour éviter les hésitations des clients.

Combien touche un herboriste ?

Le salaire des herboristes auto entrepreneurs varie en fonction de son expérience, de sa région et de sa notoriété.

  • Consultations : entre 50 – 100 Euros
  • Salaire moyen : entre 1200 – 2000 Euros

Qu’il s’agisse d’une boutique bien être, bio, une entreprise ou sur les marchés, un part du chiffre d’affaires peut se rendre du commerce des plantes médicinales. Ce que gagne un herboriste est un peu faible, il est donc possible d’accomplir le devoir d’herboriste et avoir en parallèle une autre activité salariée.